Impulsions

Discussions sur les soins de santé et la technologie

Tous les articles

La transformation numérique se fait dans nos têtes, pas dans nos ordinateurs

ContinuousNEXTLorsqu’il s’agit de transformation numérique, tous les chemins mènent à Rome. Mais comme nous sommes en plein dedans, aucun de ces chemins n’est bien documenté. Pour beaucoup de dirigeants, la transformation numérique est donc un périple incertain et dangereux, car il s’agit de beaucoup d’argent et de l’avenir de l’entreprise. Alors ? Ne pas s’y risquer ? C’est encore plus dangereux. Que faire alors ? Comme d’habitude, Gartner a la solution. Ce dernier vient d’introduire le terme ContinuousNEXT. Pas une feuille de route pour une transformation numérique, mais une mentalité permettant de jouer sans cesse sur les changements. Et c’est exactement ce dont les entreprises modernes ont besoin.

Note : Prof. Skibicki traitera ce sujet durant le Symposium d’InterSystems Benelux Symposium les 5 et 6 février. Inscrivez-vous en cliquant sur le lien en bas de cet article !

La mentalité du changement continuel

Voici les cinq éléments d’une transformation numérique d’aprèsGartner c:

  • Culture
  • Vie privée
  • Intelligence augmentée
  • Product management numérique
  • Digital twin

Il faut reconnaître que la liste fait penser à une feuille de route, mais Gartner explique que le seul fait de « posséder » de l’intelligence augmentée ne vous aidera pas davantage. Il s’agit de la mentalité de « perpetual change » (changement éternel) qui fera de votre transformation une réussite. Adopter une attitude de changement permanent vous rendra plus rapide et plus flexible. Gartner l’appelle ContinuousNEXT et décrit le terme comme la recette de la réussite. Cette transformation numérique est donc un état d’esprit et non une question d’ordinateurs.

 

#1. Culture

Essayez un peu de convaincre vos collègues au travail des avantages du changement. Vous remarquerez que la plupart de vos collaborateurs n’y verront que des inconvénients. Le changement est stressant ! Les collaborateurs doivent s’adapter à une autre façon de travailler et au début, ceci se fera aux dépens de leur productivité. Au point où une résistance se créera, faisant échouer tragiquement le changement tant attendu. La solution au problème se trouve dans la dynamique, dit Gartner. Plus votre culture d’entreprise est dynamique, plus il est facile d’introduire des changements. C’est pourquoi Gartner conseille de pirater la culture de votre entreprise. Trouvez les points faibles dans la culture d’entreprise et travaillez-y. Ainsi, un département peut être un point faible, mais aussi la communication entre les départements.

 

#2. Vie privée

Le RGPD a compliqué la vie de pas mal d’entreprises. Mais en fait, la nouvelle législation n’était que le prélude d’une nouvelle vision de la vie privée. Grâce à la numérisation de la société, plus d’informations peuvent être partagées et vous en tant qu’entreprise vous devez pouvoir les protéger. Si vous ne le faites pas, des problèmes surviendront tôt ou tard. La vie privée ne concerne pas uniquement vos collaborateurs et clients, mais aussi les partenaires, instances publiques et clients potentiels dont vous rassemblez des données. Gartner est d’ailleurs très concis lorsqu’il s’agit de la gestion de la vie privée : il faut régler ce point sans tarder. Nommez une personne responsable de la gestion de la vie privée et traitez la question au niveau du comité de direction. C’est à dire : faites de la vie privée un problème du management et non des employés.

 

#3. Intelligence augmentée

Nous ne sommes pas encore remis du choc de l’IA, qu’un nouveau terme fait son apparition : intelligence augmentée. Celle-ci ressemble à l’intelligence artificielle, mais est mieux adaptée à l’humain. Tandis que l’intelligence artificielle était surtout une question d’apport de matière grise (artificielle), l’intelligence augmentée aidera l’humain dans son travail et permettra ainsi une amélioration (augmentation) des résultats. C’est bien, car ainsi vous pourrez améliorer les résultats de l’entreprise sans pour autant engager de nouvelles personnes. L’intelligence augmentée s’inscrit donc parfaitement dans le concept de la transformation numérique : ce n’est pas la haute technologie (intelligence artificielle) procurée qui importe, mais bien la façon dont vous vous en servez (intelligence augmentée). Pour Gartner, l’intelligence augmentée doit également être du ressort du management. Les employés devront apprendre à s’en servir, mais on ne leur demandera pas de réinventer la roue.

Les organisations doivent apprendre à « échouer rapidement »

#4. Product management numérique

Ainsi, une culture d’entreprise dynamique est l’une des principales conditions pour réussir la transformation numérique. Un environnement de travail dynamique non seulement permet de mieux répondre aux changements, mais accélèrera aussi l’apprentissage de nouvelles technologies. Pour Gartner, ici, la rapidité est un pilier important. Les organisations doivent apprendre à « échouer rapidement », afin de comprendre vite et remédier aux problèmes rencontrés lors du développement de nouveaux produits ou applications. En tant qu’entreprise, vous pourrez ainsi plus rapidement mettre sur le marché des produits et services quasi infaillibles, ce qui vous donnera une belle longueur d’avance. En plus, vous serez aussi capable de mieux gérer les changements du marché.

 

#5. Digital twin

Entre les départements, la façon de communiquer va changer considérablement. Dans le meilleur des cas, les humains et les machines travailleront ensemble à une « intelligence continue » et tout sera surveillé et amélioré en temps réel. C’est ici qu’intervient le concept de jumeau numérique, ou « digital twin ». Dans le secteur de l’industrie, cette copie virtuelle d’un produit n’est pas neuve. Ici, des plateformes de forage entières sont reconstruites virtuellement afin de préparer les constructeurs à tous les scénarios possibles. De plus en plus souvent, Gartner voit la même chose dans d’autres secteurs. Le jumeau virtuel (ou la jumelle virtuelle bien sûr) se laisse facilement travailler et perfectionner et la transition sur le produit réel est évidente. Ainsi le digital twin permet de développer de meilleurs produits, plus rapidement.

 

Trouvez votre ContinuousNEXT

La morale de cette histoire : dans la transformation numérique, ce n’est pas la technologie, mais la mentalité qui est le facteur déterminant. ContinuousNEXT : il ne s’agit pas de logiciels, mais de ce qui se passe dans les têtes des CEO, CIO, managers et employés. Tout cela semble beau et bon, mais pas facile. Car changer un état d’esprit pourrait s’avérer beaucoup plus difficile que surmonter tous les obstacles techniques de la numérisation.

Vous souhaitez en savoir plus ? Le 5 février 2019, Prof. Skibicki présentera « Digital transformation – it all happens in our head » au Symponsium InterSystems Benelux à Anvers. Inscrivez-vous gratuitement ci-dessous !

 

InterSystems Benelux Symposium 2019

 

THÈMES: digitale transformatie

 


Laissez un commentaire

Vous aimerez peut-être:

Pourquoi les coûts des essais cliniques sont inutilement élevés

Les essais cliniques forment une partie importante de notre système de soins. Ils nous permettent de savo...
Rédaction d'InterSystems 14/08/19 08:00

L'e-santé commence par l'interopérabilité de vos systèmes

On parle beaucoup (énormément !) de la qualité des soins. Ils pourraient être de meilleure qualité, moins...
Rédaction d'InterSystems 24/07/19 08:00

Dans le secteur des soins de santé, IdO rime avec interopérabilité

Le paysage du secteur des soins de santé ne cesse d’évoluer. Plus que jamais, notre attention est attirée...
Rédaction d'InterSystems 10/07/19 08:00