Impulsions

Discussions sur les soins de santé et la technologie

Tous les articles

Enquête sur l’avenir de la gestion de la santé de la population

l'avenir de la gestion de la santé de la population.jpegLes hôpitaux et les établissements de soins de santé gèrent les données des patients de façon toujours plus consciente. Cela crée un avantage d’un point de vue médical, mais aussi financier. Des outils intelligents permettent de collecter rapidement et efficacement des données qui peuvent être utilisées pour tenir à jour des résultats cliniques. Cela fournit également de nouveaux renseignements, au sujet de certaines caractéristiques de la population comme l’âge, le sexe et l’origine ethnique, par exemple. Plus on dispose d’informations, plus on peut adapter un traitement au patient. La Healthcare Information and Management Systems Society (HIMSS) a effectué une enquête concernant cette gestion de la santé de la population (Population Health Management, PHM). Dans quelle mesure les prestataires de soins y ont-ils recours et pourquoi ? Dans cet article, j’évoque quelques résultats marquants d’une enquête réalisée auprès de 358 professionnels (IT) de soins européens.

L’utilisation de la gestion de la santé de la population

Même si, dans le secteur des soins de santé, une attention considérable est accordée aux développements informatiques tels que le dossier médical électronique, les professionnels sont loin d’être toujours au courant de la PHM et de ce qu’ils peuvent en faire. Il est donc question d’un manque de connaissances entre les fournisseurs de logiciels et les usagers potentiels. Il n’est donc pas si surprenant qu’un professionnel des soins de santé sur trois indique que la gestion de la santé de la population n’est pas encore utilisée au sein de son organisation. Les prestataires de soins qui ont recours à la PHM mettent l’accent sur plusieurs aspects, classés ci-dessous du plus au moins fréquent :

  1. la gestion des maladies chroniques ;
  2. les soins de santé préventifs ;
  3. la participation/l’appartenance à un réseau clinique intégré ;
  4. la position centrale du client au sein de l’établissement de soins.

Motivations pour l’utilisation ou non de la PHM

Les motivations principales pour la gestion des données des patients sont le suivi de la mission de l’organisation et un meilleur contrôle des frais médicaux ainsi que la qualité des soins et des résultats. Les prestataires qui n’utilisent pas encore la PHM agissent surtout de la sorte parce qu’ils ont d’autres priorités. Une autre raison de renoncer à la gestion de la santé de la population est le manque de compréhension des possibilités et l’absence de pouvoir de décision. Dans ce cadre, les personnes interrogées indiquent que les fournisseurs de logiciels pourraient convaincre des adoptants de la dernière heure grâce à une proposition de valeur claire et une stratégie de mise en œuvre concrète. Ils ont donc clairement besoin de combler ce fossé de connaissances.

L’utilisation de solutions PHM spécialisées

La majorité des prestataires de soins qui ont participé à cette enquête n’emploie pas de solutions achetées pour la structuration des données des patients. Une raison pourrait être le manque de logiciels de PHM. Les organisations qui optent pour une solution spécialisée le font surtout dans l’optique de l’informatique décisionnelle, d’analyses et de rapports. Cela correspond à la motivation principale pour appliquer la gestion de la santé de la population : un meilleur contrôle des coûts, de la qualité et des résultats des soins. D’autres motifs d’achat de logiciels sont les solutions de gestion des soins, le stockage de données et la participation du client.

L’avenir de la PHM

Les possibilités de la PHM sont loin d’être pleinement mises à profit. Quels sont les éléments dont dispose la majorité des possibilités pour faire de la PHM une réussite ?

  • Des dossiers médicaux électroniques ;
  • des registres médicaux ;
  • la télésanté ;
  • le monitoring à distance des patients.

Une chose est sûre : les soins de santé ne peuvent plus compter sans la PHM. Les professionnels tant des soins que de l’informatique considèrent que la gestion de la santé de la population est la clé du succès à l’avenir. Nous pouvons conclure de l’enquête que la PHM n’en est encore qu’aux balbutiements et que la médiatisation doit encore se faire dans la pratique des soins de santé au quotidien.

 Créer un système de santé durable

 

 

THÈMES: e-Santé, DME, dpi, PHM

David Majster
David Majster
David Majster was marketing manager at InterSystems Benelux between 2003 and 2018. He combined his enthusiasm for IT software technologies with a pragmatic approach, which made his work both results oriented and passionate. David is known for his good sense of humour and his ingenuity. After 40+ years of working for international IT companies in Belgium, The Netherlands, Germany and France, David now enjoys his well deserved retirement.

 


Laissez un commentaire

Vous aimerez peut-être:

D’une stratégie analogique vers une stratégie digitale : changez vos idées reçues !

Tous ensemble, nous passons de l’ère analogique à l’ère numérique. Nous commandons un taxi via l'appli, o...
Rédaction d'InterSystems 22/05/19 08:00

5 leçons à tirer des meilleures entreprises sur leurs initiatives en matière d'intelligence artificielle

Après toutes les promesses sur l’IA, beaucoup de CIO sont à la recherche de conseils pratiques. Qui, heur...
Redactie van InterSystems 02/05/19 08:00

Comment implémenter la maintenance prédictive ? [Feuille de route]

Dans notre blog précédent sur la maintenance prédictive, nous parlions surtout du « Pourquoi ». Mais où c...
Rédaction d'InterSystems 17/04/19 08:00